Desailespourlesgazelles17

Un site utilisant unblog.fr

 
  • Accueil
  • > Notre groupe des gazelles 17…Nos motivations :

Notre groupe des gazelles 17…Nos motivations : 15 juin 2013

Classé dans : — desailespourlesgazelles17 @ 11 h 11 min
C’est une nouvelle destination qui nous attend en octobre 2016…
Après le Sénégal, le Népal!
En 2013 et 2014  nous avons réalisé notre projet au Sénégal : réunir et distribuer 230 kg de fournitures scolaires aux enfants de la région de Simal.
Fortes de cette expérience, nous avons souhaité renouveler cette aventure au Népal dont l’ambition de l’organisateur reste celle de permettre aux jeunes népalais de recevoir les moyens pédagogiques nécessaires à leur projet scolaire. Mais aussi, pour chacun et chacune d’aller à la rencontre d’une culture différente.
La nouvelle équipe de gazelles pour le Népal est constituée de : Liliane et sa fille Caroline (Simal 2013), de Sylvie (Simal 2013 et 2014) et sa fille Camille (Simal 2014), de Alexandra, Annie (Simal 2013) et Babeth (Simal 2013 et 2014).
C’est à  Kathmandu que nous courrons la première étape, avant de nous déplacer vers Pokhara, puis Bandipur, soit au programme 6 étapes de course à pied (entre 6 et 12 km) sur un terrain varié :  chemins surplombant  lacs et rizières, alternant descentes et montées, et évoluant à une altitude de 1 500 m.
De la garderie au collège, ce sont plus de 1500 enfants que nous rencontrerons et auxquels nous distribuerons les dotations (30 kg chacune) récoltées : trousses, cahiers, crayons, gommes, règles et petites peluches, livres de coloriages….
CAROLINE
« Après avoir déjà participé à la Sénégazelle en 2013, il m’était impossible d’arrêter. Cette expérience inoubliable, ces échanges et ces partages de tant d’émotions restent gravés dans ma mémoire et m’incitent à vouloir me lancer à nouveau dans une course humanitaire. Le matériel scolaire amené de la main à la main va permettre aux élèves népalais de suivre une scolarité normale. Si cette course peut aider les enfants qui n’ont pas les mêmes chances que mes enfants, ce voyage aura vraiment un sens!
Grace à votre aide et mes gouttes de sueur, ces rencontres, ces échanges seront sans aucun doute, inoubliables, et j’espère amèneront un peu plus d’égalité de d’humanité dans notre monde. »
ANNIE
Après avoir participé à la Sénégazelle en 2013, je renouvelle l’aventure avec enthousiasme et sans hésitation pour le Népal en 2016 !

Les rencontres humaines et les émotions qui s’y rapportent donnent à cette épreuve sportive une toute autre dimension…Nous allons à la rencontre d’une autre culture… différente de celle d’Afrique noire, mais certainement aussi enrichissante.

Avec le Népal, je retrouve une équipe de gazelles avec qui des liens forts se sont créés. Il y aura également sur ce projet « les petites nouvelles »! Alors nous  voilà, pleines d’énergie! »

LILIANE
« J’ai eu connaissance de cette association par ma fille Caroline qui a participé en 2013 à la Sénégazelle. Leur implication à la préparation de cette aventure afin de réunir les fournitures scolaires, leur enthousiasme, puis après leur retour, leur récit, leur visionnage du film, le sourire des enfants, leur attente, la joie de recevoir les fournitures scolaires, l’importance pour les enseignants de ce soutien, m’ont vraiment émue. J’ai ainsi décidé de participer avec elles à leur prochaine aventure au Népal en tant que « randonneuse ».
Je suis convaincue que l’évolution de ces pays passe d’abord par l’éducation. Alors pas d’hésitation et donnons toutes les chances à ces enfants de réussir et avoir une vie meilleure. »

BABETH

« En 2013 , j’ai eu le privilège de participer à la Sénégazelle à Simal. A partir de ce moment, je savais que l’Aventure Sénégazelle ne s’arrêterait pas là… C’est ainsi, qu’à peine rentrée de cette rencontre avec les écoliers de Simal, mes baskets me suppliaient de les ramener sur les pistes sablonneuses de la brousse sénégalaise, afin d’y retrouver le chemin de l’école! L’appel de Simal était plus fort que la raison puisque 4 mois après notre retour, le sac à dos rangé au placard, un second projet se préparait et se réalisait en mars 2014. Mais à notre retour, le projet du Népal (né de notre première expérience à Simal), restait ancré dans nos esprits. Suivre l’aventure de la Sénégazelle me mène donc tout naturellement sur les chemins des écoliers népalais pour lesquels les conditions de scolarisations sont tout aussi difficiles que celles des écoliers sénégalais. Les gazelles ont des ailes qui les conduisent du Sénégal au Népal et plus loin encore s’il le faut!

Le droit à l’éducation ne doit pas avoir de frontières! »

 

CAMILLE

« J’ai découvert la Sénégazelle grâce à l’une de mes collègues. Ne pratiquant pas la course à pied, j’en ai parlé à ma maman qui est une « mordue » de la course ! Ce projet sportif et surtout humanitaire lui a tout de suite plu et elle s’est envolée pour le Sénégal en février 2013. C’est à son retour que j’ai réalisé à quel point l’aventure Sénégazelle est un projet magnifique : c’est un moyen d’apporter son aide à des enfants, à leurs parents et aux instituteurs. J’avais envie de découvrir la culture africaine qui m’était inconnue, et de pouvoir aider mon prochain. J’ai donc acheté des baskets et commencé les entraînements ! Ma première Sénégzelle a été au-dessus de mes espérances ! C’est avant tout une aventure humaine, très riche en émotions mais tellement difficile à décrire ! Alors l’idée de pouvoir retrouver ces sourires d’enfants à chaque arrivée dans les écoles et de revivre la « magie Sénégazelle », me pousse à rechausser mes baskets en direction du Népal ! »

 

SYLVIE

« J’ai entendu parler de la Sénégazelle en 2010 par hasard. Ma fille Camille avait une collègue qui se préparait à partir au Sénégal…Je suis allée consulter le site Internet. Je découvre alors sur « la Sénégazelle » des sourires, des visages épanouis, des petits bouts de femmes, toutes solidaires les unes des autres pour une seule et unique cause : LES ENFANTS ! Pourquoi la Sénégazelle? Avant tout parce que c’est une action scolaire et solidaire pour les enfants et aussi après quelques courses locales, un nouveau défi sportif dans un pays inconnu avec de nouvelles rencontres. J’ai donc participé à la 15ème et 16ème édition de la Sénégazelle et ce raid aura été pour moi une aventure humaine exceptionnelle, difficile de trouver les mots pour décrire mon ressenti, mes sentiments qui jaillissent, mais une chose est sûre c’est que dans mon corps, ça vibre… et ça vibre encore et je n’ai qu’une envie, celle de repartir mais cette fois-ci au Népal, accompagnée de ma fille Camille, l’instigatrice de ma première Sénégazelle ! »

  NAMASTE 

namaste

 

                               

 

SENEGAZELLE 2014 à Simal
L’association « Des Ailes pour les Gazelles 17″ repartira  pour une nouvelle aventure, à Simal , du 1er au 9 mars 2014
Une telle expérience est inoubliable, il n’y a pas une journée où nous ne pensons pas à cette semaine, passée là-bas.
C’est pour cela qu’au sein de notre association 2 d’entre nous,Babeth et Sylvie ,ont décidé de poursuivre leur engagement.
3 nouvelles gazelles : Martine, Camille et Christine viennent prendre le relais des gazelles 2013 qui ne peuvent se libérer en 2014.
.

Christine
51 ans. Assistante Ressources Humaines. Deux enfants de 20 et 23 ans
C’est Sylvie qui m’a fait découvrir la course de « La Sénégazelle ». Elle projetait d’y participer et en parlait avec passion. Puis elle s’est lancée dans l’aventure avec l’ensemble de l’équipe dont j’ai fait la connaissance au fil des actions menées afin de collecter des fonds.
Durant toute l’année 2012 et jusqu’à leur départ en février 2013, j’ai été témoin de leur enthousiasme lors de l’organisation d’évènements.
Elles sont revenues chargées d’une émotion intense.
Elisabeth et Sylvie ont souhaité y retourner l’année suivante et m’ont proposé de me joindre à elles. J’ai commencé à m’entrainer en espérant être fin prête pour mars 2014. C’est un sacré défi pour moi qui ne suis guère sportive. Mon objectif est d’aider, de me sentir utile, d’aller vers les autres et de découvrir une nouvelle culture.

 

Martine
53 ans. Commerciale en compléments alimentaires naturels. Maman et mamie.Marraine de l’association Aide et Action depuis 1985, déléguée départementale de la Charente-Maritime depuis 2005, je suis particulièrement sensibilisée à la cause de la scolarisation des enfants dans les pays en voie de développement. Aide et action est une organisation de développement dont l’objet est de faire progresser la cause de « l’éducation pour tous ».
J’ai fait récemment de la plage de Chatelaillon mon terrain de jeu pour y pratiquer le jogging en compagnie de mes amies. Lorsque j’ai découvert La Sénégazelle, j’ai aussitôt été séduite par cette belle aventure humaine et sportive. Courir une dizaine de kilomètres durant 5 étapes dans la brousse sénégalaise et franchir la ligne d’arrivée dans la cour d’une école est devenu le défi de mes cinquante ans, en compagnie de mon amie Colette.
Je suis repartie en 2012 afin de poursuivre les projets scolaires mis en place et pour y retrouver mes amis du village de Simal ainsi que les enseignants et les enfants rencontrés lors de notre premier périple…
En 2014, c’est en compagnie des 4 gazelles de La Rochelle que je retournerai dans la brousse du Sine Saloum… Mes petits écoliers nous y attendent avec impatience. Ils ont besoin de fournitures scolaires pour démarrer ou continuer leur formation scolaire ! Et nous, nous avons besoin de votre aide pour leur permettre de réaliser leurs rêves…
Cette année, c’est avec une immense émotion que j’associerai à ma course, mon petit-fils Sacha, né en février 2013 en Nouvelle Zélande chez Adrien et Méghan, et le bébé qui verra le jour au Brésil en janvier 2014, chez Cyril et Tiphaine.
Pour que le monde devienne un terrain de jeux pour les enfants de tous les continents… Parce que dans un monde idéal, il n’y a qu’à l’école que les enfants devraient travailler… Nous comptons sur vous !

 

Camille

23 ans. Agent d’exploitation des transports nationaux et internationaux
J’ai découvert La Sénégazelle en 2011 grâce à l’une de mes collègues qui se lançait dans l’aventure. J’ai su tout de suite que ce projet plairait à ma maman !
En février 2013, elle s’est envolée pour Simal, accompagnée d’Annie, Caroline, Valérie, Babeth et Manon.
J’ai suivi leur projet jusqu’à leur départ, mais ce n’est qu’à leur retour que j’ai réalisé à quel point La Sénégazelle est une aventure magnifique : une semaine de partage, d’échanges et beaucoup, beaucoup d’émotions !
Malgré mon manque d’entrainement, lorsque ma maman m’a proposé de repartir avec elle, je n’ai pas hésité ! J’avais envie d’aller à la rencontre de ces enfants sénégalais, de découvrir cette population qui m’est inconnue et leur apporter mon aide comme je le peux.
Courir pour eux, vivre cette aventure avec ma maman, voilà ce qui me donne des ailes pour La Sénégazelle !

 

Sylvie
Educatrice spécialisée
J’ai entendu parler de la Sénégazelle en 2010 par hasard. Ma fille Camille avait une collègue qui se préparait à partir au Sénégal…
Je suis allée consulter le site internet. Je découvre alors sur le site « la Sénégazelle » des sourires, des visages épanouis, des petits bouts de femmes, toutes solidaires les unes aux autres pour une seule et unique cause : LES ENFANTS !
Pourquoi la Sénégazelle ? Avant tout parce que c’est une action scolaire et solidaire pour les enfants et aussi, après quelques courses locales, un nouveau défi sportif dans un pays inconnu avec de nouvelles rencontres.
Pouvoir allier la course à pied au plaisir de rendre heureux les populations locales et notamment les enfants, m’a séduite.
J’en ai parlé à Annie, Caroline et Elisabeth… là l’envie de constituer une équipe de gazelles et de voir leur motivation, m’a donné des ailes ! Et nous nous sommes inscrites pour la 15ème édition en Février 2013.
Ce raid Sénégazelle a été une aventure humaine exceptionnelle, difficile de trouver les mots pour décrire mon ressenti, mes sentiments qui jaillissent mais une chose est sûre c’est que dans mon corps, ça vibre… Et ça vibre encore et je n’ai qu’une envie, celle de repartir, mais cette fois-ci accompagnée de Camille, l’instigatrice de ma première Sénégazelle !

Elisabeth
49 ans. Infirmière psychiatrique. Deux garçons de 22 et 25 ans.
J’ai commencé la course à pied il y a 7 ans. Au début, seule, pour me maintenir en forme, ensuite je me suis inscrite dans un club de course à pied bien connu à La Rochelle : Nieul Air Pur.
Puis, c’est lors d’une course (la sarabande des filles) que j’ai découvert l’existence de la Sénégazelle et c’est alors que la réponse à la question : « pourquoi courir ? » m’est apparue : « COURIR POUR EUX !». C’est ensuite la rencontre avec Annie, Sylvie et Caroline qui m’a permis de réaliser le rêve que j’avais en tête depuis des années qui était de participer à cette épreuve sportive mais avant tout solidaire.
Lors de notre séjour à Simal en février dernier j’ai ressenti un énorme « coup de cœur » pour cette région du Sénégal et ses habitants. La rencontre avec les enfants, les instituteurs et les villageois a été teintée d’une immense émotion. Une évidence s’est imposée à moi : je n’étais qu’à la 1ère étape de mon aventure ! Je devais y retourner afin d’y poursuivre mon engagement auprès de tous ces enfants et leurs instituteurs qui ont besoin de nous !
Me voici donc repartie avec une nouvelle équipe et un même objectif.

 

 

 SENEGAZELLE 2013 à Simal

Caroline

« Quand Sylvie m’a appris l’existence des Sénégazelles, j’ai eu très envie d’y participer. Passionnée de sport et de voyage l’idée m’a plu énormément. La rencontre avec la population sans passer par les artifices d’une agence de voyage et tout en participant concrètement à l’aide à la scolarisation m’a « emballée ». Si une course peut aider des enfants sénégalais qui n’ont pas les mêmes chances que mes enfants ce voyage aura vraiment un sens ! »

Babeth

« J’ai commencé la course à pied il y a 6 ans. Au début, seule, pour me maintenir en forme, ensuite je me suis inscrite dans un club de course à pied bien connue à La Rochelle : Nieul Air Pur. Puis, c’est lors d’une course (la sarabande des filles) que j’ai découvert l’existence de la sénégazelle et c’est alors que la réponse à la question : « pourquoi courir ? » m’est apparue : « COURIR POUR EUX !». C’est ensuite la rencontre avec Annie, Sylvie et Caroline qui m’a permis d’imaginer que mon rêve pouvait se réaliser car nous avions les mêmes expressions pour parler de cette belle aventure, le même objectif et la même énergie.

Alors à nos baskets ! « 

Manon 

« J’ai appris l’existence de la Sénégazelle, grâce à Elisabeth et Sylvie. 

Lorsqu’elles m’ont présenté le projet, j’ai été touché par cette action qui est tout d’abord humanitaire mais également sportive. 

Courir de village en village pour apporter des fournitures scolaires et pour voir le bonheur des enfants, est ce qui m’a poussé à m’inscrire.

De plus c’est une opportunité en or, nous n’avons pas tous les jours cette chance de participer à une action comme celle-ci. »

Annie 

« Donner du sens à nos foulées ! Bien évidemment le défi sportif de courir sur les pistes africaines m’enchante… Il s’agit de se dépasser soi-même. De donner du sens à la course à pied. Au travers de cette aventure, nous allons rencontrer « vraiment » la population locale, partager leur mode de vie sur une semaine, et pouvoir se confronter à leur réalité. Il s’agit aussi surtout d’une expérience collective qui sera riche ! Mener une action de solidarité dans un monde qui manque souvent d’humanisme. Je souhaite être acteur de cet évènement pour concrétiser les actions que nous aurons mené sur l’année précédente. La course à pied n’est pas un sport individuel lorsque l’on porte un projet comme celui-ci ! »

Sylvie 

« J’ai entendu parler  de la Sénégazelle en 2010 par hasard. Ma fille avait une collègue qui se préparait à partir au Sénégal… Je suis allée consulter le site internet.

Je trouve alors sur le site « la sénégazelle » des sourires, des visages épanouis, des petits bouts femmes, toutes solidaires les unes aux autres pour une seule et unique cause : LES ENFANTS !

Pourquoi la Sénégazelle ? Avant tout parce que c’est une action scolaire et solidaire pour les enfants et aussi, après quelques courses locales, un nouveau défi sportif dans un pays inconnu avec de nouvelles rencontres.

Pouvoir allier la course à pied au plaisir de rendre heureux les populations locales et notamment les enfants, m’a séduit.

J’en ai parlé à Annie, Caroline et  Elisabeth… là l’envie de constituer une équipe de gazelles et de voir leur motivation, m’a donné des ailes ! J’ai toujours pratiqué la course à pied : pour me défouler, m’aérer, me déstresser et me maintenir en forme. C’est à la fois un besoin et un plaisir. Le raid Sénégazelle représente un engagement personnel fort : du temps, des efforts, probablement des souffrances mais aussi des émotions, du plaisir partagé et la satisfaction de s’être dépassée.

Bien plus qu’une aventure humaine d’une semaine, ceci représente une histoire et une implication de plusieurs mois. Nous sommes pleines d’énergie pour ce projet qui allie nos passions pour la course à pied, et l’aide à l’enfance,

Nous voilà donc embarquées dans une aventure humaine formidable ! « 

 Valérie 

C’est aussi par hasard que j’ai eu la connaissance de cet évènement, au travers du témoignage enthousiaste d’Annie qui s’est présentée plus haut. Très vite, je suis allée me documenter sur le site de la  Sénégazelle et dans ma tête c’était parti!

Je cours depuis plusieurs années régulièrement, au départ pour canaliser mon énergie, puis par plaisir, pour faire le vide et me permettre un espace de « créativité » dans ce temps individuel.

L’Afrique est un continent qui m’attire depuis toute petite; a fortiori le Sénégal, berceau des baobab, qui me fascinent…

Cela peut paraître cliché, aux origines de ma vocation professionnelle palpitait l’Humanitaire. Jusqu’ici la Vie ne m’avait pas encore mise sur le chemin et voici que se présente cette Aventure, portant en elle nombre des gènes de mes envies: préparer, mener ce projet d’amont( avec les enfants d’ici), courir Ensemble transformant tous nos temps individuels en un même souffle au tempo de nos foulées, pour la plus Belle des motivations, les Enfants( de là bas), dans un site naturel d’exception…

Pour une épopée Féminine faite de sourires, de rencontres, pleine d’énergies, de couleurs et d’accents, de solidarité et d’espoirs.. pour une Belle Histoire! A vivre , partager, conter et raconter.. 
 
 
 

1 Commentaire

  1.  
    La Senegoulaine
    La Senegoulaine écrit:

    Bonjour,

    Nous sommes 4 mamans près de Nantes à partir pour Simal dans qq semaines !
    Nous aurons l’occasion de vous rencontrer puisque nous y serons du 1er au 09 mars !
    Bonne préparation et vivement le 1er pour une belle aventure humaine…
    La Sénégoulaine

Commenter

 
 

Incroyables Comestibles Reg... |
Les laissés-pour-compte de ... |
MIMBANGMISSI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | G GANG
| Cedric1904
| Consultationavocat